Go to menu Go to content

Essais routiers

Acura MDX 2009

Wow !

Par Frédéric Masse
Annuel de l'auto 2009

Chaque année, je me fais prendre. Quand vient le temps de faire mon choix parmi les véhicules que je dois essayer et sur lesquels je dois livrer mes commentaires, j'en prends au moins un qui est parfait. Et cette année, c'est l'Acura MDX qui mérite cet honneur. Pourquoi me direz-vous ? Parce que ce foutu Acura MDX n'a pratiquement pas de défauts. Et un chroniqueur automobile qui ne peut se plaindre, c'est un peu comme un chien sans son os. Bref, je ne ferai pas de cachette, j'ai eu beaucoup plus de plaisir à l'utiliser qu'à en faire la critique. À mon avis, l'Acura MDX est, si je tiens compte de son prix, le meilleur VUS de luxe jamais fabriqué. C'est trop ? Non. J'en achèterais un demain matin.

Carosserie

D'abord, l'Acura MDX est performant; personnellement, je le trouve réussi. Il semble trapu, assis sur ses pneus de 19 pouces (18 pouces de série) qui lui confèrent une allure résolument athlétique et agressive, et ce, même si elle n'a rien d'exubérant. Le MDX est offert en trois versions : de base, Tech et Elite. Son prix de base se situe d'ailleurs tout juste au-dessus des 50 000 $. Personne n'arrive en offrir autant pour le prix… 

Habitacle

Pratiquement rien à redire, sinon que la console centrale du MDX comporte une grande quantité de boutons. Le tout devient évidemment un peu mêlant. On s'y fait toutefois rapidement et on apprécie aussi très vite l'efficacité du système de navigation, offert en option. Pour le reste, l'Acura baigne dans la marre de la quasi-perfection : sièges enveloppants, volant ergonomique, aspect et qualité des matériaux et de la finition indéniables. On y trouve également suffisamment d'espace, tant pour les occupants à l'avant qu'à l'arrière; par contre, la troisième rangée, d'accès difficile, ne sera utile qu'en cas de dépannage. La visibilité, difficile en marche arrière, est un défaut qu'on ne pourra corriger sans se procurer l'ensemble Tech moyennant une dépense supplémentaire de 5000 $. Même avec cet ajout, il vous faudra vous armer de patience, car cette fameuse caméra de recul prend un temps fou avant de se mettre en marche…

Mécanique

Un onctueux V6 de 3,7 litres déplace la bête. Au risque de me répéter, je crois que les ingénieurs de Honda sont les meilleurs fabricants de moteurs de série du monde. Ce V6 de 300 chevaux permet au MDX d'accélérer de façon fort acceptable de 0 à 100 km/h en un peu plus de 8 secondes, et ce, dans une douceur peu commune. Jumelez ce moteur à une boîte de vitesses automatique à 5 rapports tout aussi à point que la mécanique et vous comprenez pourquoi je tiens ce camion aussi haut dans mon estime.

Comportement

Stable, efficace, agréable à conduire, ce sont les mots qui sont à inscrire dans les qualificatifs du MDX. La direction est drôlement plus rivée à la route que par le passé, la transmission intégrale SH-AWD est d'une efficacité redoutable, et le freinage, à la hauteur des attentes. Que demander de plus ? Plus de performances et encore plus de motricité ? Oui, il pourrait y en avoir, surtout quand on sollicite la bête plus fortement. Mais les acheteurs ne le choisiront pas pour ça. Ils veulent un camion fiable, sûr, confortable et bien insonorisé. Ils auront, en prime, une monture de pointe capable d'avaler les slaloms et coller dans les courbes. 

Conclusion

En plus d'offrir le meilleur rapport qualité-prix-performance-équipement-sécurité, le MDX possède l'une des fiches les plus reluisantes en matière de fiabilité de l'industrie. De plus, sa valeur de revente est pratiquement gênante tellement il conserve son prix. Dans un contexte où la flambée des prix du carburant commence à toucher tout le monde, même les mieux nantis, je gage en plus que sa demande se fera de plus en plus élevée en raison de son fantastique V6… En outre, si l'on se fie aux rumeurs, le MDX sera peut-être l'un des premiers produits à bénéficier de la mécanique diesel développée par Honda. Là, la perfection serait atteinte… ou presque.

 

Deuxième opinion : Pascal Boissé

Le MDX est un utilitaire qui se prend pour une berline sportive. L'habitacle tente clairement de nous faire oublier les VUS avec une finition absolument impeccable et une ambiance qui évoque la performance. Malgré tous les petits luxes habituels et les nombreux dispositifs de sécurité, on peut déplorer l'absence d'un radar de recul. Au lieu de cela, on a droit à une caméra décentrée dont l'image n'est pas toujours fiable. Ceux qui sont à la recherche d'un véhicule à la fois luxueux, spacieux, performant et relativement frugal, seront séduits par le MDX. Par ailleurs, je m'interroge toujours sur l'étrange calandre du MDX qui lui confère l'air vengeur d'un robot de combat tiré d'un manga japonais.