Go to menu Go to content

Essais routiers

Acura CSX 2009

La petite « Béhème » japonaise

Par Frédéric Masse

Une petite berline de luxe d'entrée de gamme. C'est ainsi qu'on peut qualifier la CSX. Cette voiture sert, en réalité, de leurre pour les acheteurs qui, souvent, ne souhaitent ou ne peuvent accéder autrement au luxe offert par la marque. Toutefois, la CSX n'a pas le prestige d'une Audi A3, d'une Volvo S40 ou même… d'une Mercedes Classe B. Qu'a-t-elle à offrir alors ?

Carrosserie

Le design n'a rien de bien spectaculaire. Il s'agit d'une petite berline Honda Civic endimanchée. En version Type-S (elle est aussi offerte en version de Base et Tech), la CSX se veut plus affirmée avec ses pneus de 17 pouces offerts sur toutes les versions pour 2009, son ensemble de carrosserie plus sportif et son aileron. Le résultat est surprenant. Et, j'avoue, oui, j'avoue l'avoir trouvée plutôt mignonne dans sa belle robe blanche. Habitacle Là, elle a gagné ses lettres de noblesse. Un néophyte entrerait dans une version tout équipée, les yeux bandés, et se croirait dans un véhicule de 50 000 $ : système de navigation, sièges enveloppants et en cuir de haute qualité, volant stylisé et tableau de bord bardé de boutons. Vraiment, l'illusion est parfaite. L'assemblage et la qualité générale qui se dégage vont de pair. La place pour le conducteur et son passager est suffisante pour une voiture de cette taille. La position de conduite est naturelle. On s'y sent rapidement à l'aise. Outre le compte-tours numérique, tout est bien fait. Deux derniers petits points : le frein à main est accrochant et devient rapidement désagréable pour toute personne mesurant plus de 5 pieds 10 pouces. Certains d'entre vous n'appréciront pas, non plus, la hauteur des sièges qui ne facilite pas l'accès.

Mécanique

Deux variations d'un 4-cylindres de 2 litres sont proposées dans la petite Acura. Le premier se veut docile et représente, à mon avis, l'un des meilleurs 4-cylindres de l'industrie de l'automobile. Cette petite mécanique génère 155 chevaux et permet une consommation de carburant ainsi qu'une douceur de fonctionnement peu communes. On l'accouple à la boîte de vitesses manuelle ou à l'automatique à 5 rapports. Le second, qui se trouve dans la Type-S, partage l'ADN de la Civic Si et est une vraie petite merveille. La petite Acura aime donc chanter haut et fort et ne craint pas les montées en régime. La mécanique aime se faire prendre au-dessus des 7 000 tr/min. Il y a toujours, même après ces années à conduire des bagnoles beaucoup plus performantes, quelque chose de gratifiant à entendre le système i-VTEC faire varier la courbe de puissance et le chant du moteur. À son point le plus fort et sur une très courte plage, on parvient à en extirper 197 chevaux.

Comportement

Honda a eu la brillante idée d'équiper toutes ses CSX Type-S d'un différentiel à glissement limitée. Il lui permet notamment de mieux transmettre la puissance aux deux roues avant. Résultat : la réponse est plus rapide, la puissance, mieux répartie en virage ou lors de manœuvres rapides. La voiture se veut donc agile, stable, nerveuse et agréable à conduire. Dans les limites d'une petite voiture à traction, qui génère presque immanquablement du sous-virage, elle se veut une véritable petite voiture de course. La direction juste assez sensible génère une bonne rétroaction, aidée par un volant qui se prend admirablement bien en main. La boîte de vitesses manuelle à 6 rapports (la seule offerte) est agréable et précise à manier. Les autres versions, quant à elles, sont loin d'être impotentes, bien que le confort soit leur priorité, et pourront même surprendre les conducteurs qui recherchent un peu de perfomance.

Conclusion

Le prix de la Type-S m'a littéralement jeté par terre : 33 400 $ ! Avec les frais de transport et de préparation, à 1370 $, c'est 34 770 $. Et il faut en plus payer pour la prise iPod ! C'est trop. L'Acura a bien beau avoir les phares à décharge à haute densité, l'un des meilleurs 4-cylindres, les plus beaux cuirs et afficher une fiabilité quasi légendaire, elle n'a pas le PRESTIGE. Imaginez, à 1500 $ près, vous obtiendrez une Audi A3, une Volvo S40 ou une BMW Série 1… une Série 3 même. La comparaison devient déloyale. Le modèle de base, à 26 990 $, est plus raisonnable et se veut une meilleure affaire.

Deuxième avis : Benoit Charette

La CSX est la preuve que le luxe n'est pas nécessairement une question de format. Cette petite berline offre tous les ingrédients qui caractérisent un véhicule haut de gamme dans un format plus compact. Le moteur de base propose suffisamment de puissance pour générer beaucoup de plaisir et respecter un budget de carburant strict avec une consommation moyenne qui tourne autour des 8 litres aux 100 kilomètres. Pour ceux qui veulent plus de performances, le moteur de 2 litres emprunté à la Civic Si développe 197 chevaux de plaisir à haut régime dont on ne se lasse jamais. Pour tendre vers la perfection, Acura aurait simplement besoin de rapprocher les rapports de la boîte de vitesses manuelle à 6 rapports; mais pour le reste, cette voiture vous offre vraiment tout les attributs d'une petite berline de luxe, sans le prix. Et en prime, vous obtenez une fiabilité bien supérieure à la concurrence allemande.